"Blue Velvet" is like the guy who drives you nuts by hinting at horrifying news and then saying, "Never mind." Si le film ne possède pas la structure déroutante de "Lost Highway" ou de "Mulholland Drive", il maintient une zone indécise quant à la délimitation du rêve et de la réalité, un trouble qui doit à l'effet de boucle de travellings avants et arrières sur la fameuse oreille (dans laquelle se déroulerait le film ?) Lire ses 585 critiques, Suivre son activité Le casting, typiquement Lynchien, s’avère lui aussi sans fausse note et si K. MacLachlan est une nouvelle fois parfait, le prix de la meilleure performance du film revient sans conteste à Dennis Hopper qui signe-là l’interprétation la plus angoissante et la plus troublante de sa carrière. C'est un chef d'oeuvre mais pas du fantastique, plus du surréalisme. Blue Velvet fait partie de ces films stimulants car, plus on se penche dessus, plus on découvre des liens, qui en retour génèrent de nouvelles interrogations. Plusieurs scènes sont insupportables, comme toutes celles avec Dennis Hopper, qui est particulièrement irritant d’ailleurs. What's worse? Attention aux âmes sensibles, les scènes violentes, voire pornographiques, risquent de choquer les non avertis. . Des séquences surréalistes d'un monde bizarre, des personnages mystérieux : Dorothy Vallens, la chanteuse sensuelle et maso, jouée par l'envoutante Isabella Rossellini. That beneath the surface of Small Town, U.S.A., passions run dark and dangerous? Blue Velvet est un film américain écrit et réalisé par David Lynch, sorti en 1986.L'American Film Institute le sélectionne en 2008 parmi les 10 meilleurs films à énigme jamais réalisés. D’abord du côté du thriller policier, la partition d’Angelo Badalamenti glisse peu à peu vers l’irréel et donne vie à des atmosphères cotonneuses, voluptueuses et sacrées (son thème « Mysteries Of Love » naît d’ailleurs devant une église dont on entend l’orgue). On n'apprendra rien d'autre d'un long-métrage bien trop long, dont l'histoire nous pousse désespérément à chercher ailleurs ce que le film ne contient pas. The director is either denying the strength of his material or trying to defuse it by pretending it's all part of a campy in-joke. Retrouvez toutes les informations sur Blue Velvet sorti en 2001 : casting complet, acteurs, scénariste, réalisateur. Un film malgré tout assez intelligent et stupéfiant, qui surprend par ce contraste drastique entre les deux mondes qu'il expose ! 103 abonnés 145 abonnés Taking a Freudian approach, Blue Velvet is considered to be an expression of a traumatized innocence which is the basis of Lynchs’ works. Ex. Un conte moderne pour adolescents Blue Velvet, sans doute l’un des films les moins énigmatiques de David lynch, peut être perçu comme une sorte de conte traditionnel pour enfant - adolescents , en l’occurence - explorant cette frontière mystérieuse qui sépare l’univers de l’enfance de celui des adultes. Après les errements de Dune, qui l’avaient fortement affecté, David Lynch retrouve dans Blue Velvet le comédien Kyle MacLachlan (qui devient son acteur fétiche). The sexual material in "Blue Velvet" is so disturbing, and the performance by Rosellini is so convincing and courageous, that it demands a movie that deserves it. A ce jour, je ne connais aucun réalisateur – vivant – capable de transcender et de captiver le spectateur comme il a l’habitude de le faire. À travers le passage d'un monde rutilant et empreint d'un bonheur et d'une beauté intangibles à celui - contigu - nauséabond où règne la terreur, la misère et le sexe, Lynch ne laisse passer qu'un message : celui du passage pour un adolescent de l'enfance à l'âge adulte. En 2013, Entertainment Weekly le classe quinzième dans sa liste des 100 plus grands films jamais réalisés [1 In others, she is asked to portray emotions that I imagine most actresses would rather not touch. Dorothy represents the sexual mother figure because she is confined to sexual activities only. CGU | Cet adolescent et sa petite amie Sandy, curieux de vérité, cherchent à résoudre le mystère de l'appartement de LINCOLN Street ? Sa relation avec Sandy, la belle blonde aux robes à fleurs, sa bourgade aux palissades blanches et aux fleurs écloses, ses allées propres et encadrées par de la végétation luxuriante, tout cela participe à la construction d’un protagoniste pur. Sam Worthington, Zoe Saldana, Contact | Blue Velvet is a 1986 American neo-noir mystery thriller film written and directed by David Lynch.Blending psychological horror [4] [5] with film noir, the film stars Kyle MacLachlan, Isabella Rossellini, Dennis Hopper, and Laura Dern, and is named after the 1951 song of the same name.. Une masterpiece en somme ! Posted by Unknown at 5:08 AM 1 comment: Email This BlogThis! Il y a, évidemment, cette oscillation permanente entre fascination / répulsion pour ce qu'il y a de pire en nous comme en tout être humain. L'intrigue est rondement menée, le suspense est toujours là et les personnages sont complexes et singuliers. Lire la critique de Blue Velvet 76 14 24 mars 2011 2 Morthys Amour, gloire et Heineken Attention zone minée et spoilée. The twist is that the kidnapping taps into the woman's deepest feelings: She finds that she is a masochist who responds with great sexual passion to this situation. Slapping somebody around, or standing back and finding the whole thing funny? Lire ses 585 critiques, Suivre son activité Blue Velvet is that rare thing: a film that has the genuine ability to shock and haunt the viewer. Souvent considéré comme étant le Lynch le plus accessible, « Blue Velvet » s’inscrit dans la digne lignée des autres œuvres du réalisateur. 43 abonnés Le réalisateur pose un décor à la fois malsain, … "Blue Velvet" contains scenes of such raw emotional energy that it's easy to understand why some critics have hailed it as a masterpiece. Formellement le film est également une merveille indiscutable : le jeu des couleurs est irréprochable, le travail de l’image épouse le contenu du récit et le velours recouvre chaque plan. The movie begins with a much praised sequence in which picket fences and flower beds establish a small-town idyll. And when you ask an actress to endure those experiences, you should keep your side of the bargain by putting her in an important film. A film this painful and wounding has to be given special consideration. Dès les premiers plans, le ton est donné, la caméra bouge avec fluidité, les cadrages sont d'une grande justesse et l'ambiance est posée. The Godfather Coda: The Death of Michael Corleone, 2020 Deserves Better than Netflix Mockumentary Special Death to 2020, I Would Like to Introduce the 101-Year-Old Woman to the 102-Year-Old Man, 9 More Dazzling Favorite Movies and Reviews from 2020. Blue Velvet Critics Consensus If audiences walk away from this subversive, surreal shocker not fully understanding the story, they might also … Découvrez les films de la même licence ou similaires. Et ce « Blue Velvet », qui marque la première collaboration de Lynch et de l’incroyable Kyle MacLachlan, n’échappe pas à la règle. Esthétiquement, c'est juste superbe (comme tous les films du génial Lynch), la bo est superbe même si les meilleurs moments sont quand il n'y a pas de musique, ce qui rend ces scènes très angoissantes, les acteurs jouent très bien, etc. Blue Velvet un chef-d’œuvre, je suis mort de rire, plus le film avance plus on se fait chier et vu que le film est très long... J’ai adoré Elephant Man et Mulholland Dr, deux films géniaux, mais là non. « Blue Velvet », c'est une ambiance très bizarre et un film plein de suspense et de moments dérangeants. La trajectoire qui suivrait aussitôt le film serait celle d’un long apprentissage, dans la tradition des romans du XIXe siècle. Avec Blue Velvet, il donne un polar noir d’encre, dont l’émotion et l’esprit qui s’en dégagent donnent réellement l’impression d’avoir découvert un film fantastique. Lire ses 1 745 critiques, Suivre son activité Velvet … Ce film est impossible à décrire, c'est juste du Lynch quoi, du très grand Lynch même. L'action se passe dans les années 80 à Lumberton petite ville lambda des USA, apparemment très calme. Avec David Lynch fait du rêve – « In Dreams » de Roy Orbison intervient à deux reprises – le territoire latent d’une individualité raccordée à l’humanité ; son œuvre devient l’occasion d’une descente en soi alors qu’il s’agit, en réalité, d’une prise de conscience du Mal sur Terre. On rit aussi de certaines situations (ah la rencontre entre Sandy et Dorothy). Blue Velvet Revisited is a 2016 documentary film, directed and edited by Peter Braatz.Using a montage technique, it documents the making of David Lynch's critically acclaimed film, Blue Velvet, using a combination of filmed footage, photographs and interviews captured on set by Braatz, with an accompanying soundtrack by Cult With No Name, Tuxedomoon and John Foxx Empruntant beaucoup au conte, "Blue Velvet" confronte ses personnages - certains sont d'ailleurs particulièrement ambigus - à leurs peurs les plus profondes, car c'est seulement en allant au bout du cauchemar qu'ils pourront entrevoir la lumière. Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié, Avec In 1975, he won the Pulitzer Prize for distinguished criticism. Jeffrey portrays the aspect of a … Lire ses 13 critiques, Suivre son activité On another level, we're told a story of sexual bondage, of how Isabella Rossellini's husband and son have been kidnapped by Dennis Hopper, who makes her his sexual slave. Booooooooooon, alors, pour moi, Lynch, c'est Dune, ça partait mal, je me suis endormi devant. Kyle MacLachlan (que l’on peut voir comme un alter-ego du cinéaste Face à une œuvre telle que « Blue Velvet », on peut, évidemment, se contenter d’une lecture que je qualifierais - sans dédain - de terre-à-terre, mais, personnellement, je considère que c’est lorsque la trame narrative de Dorothy Vallens (I. Rossellini, magnétique) et Frank Booth (D. Hopper, plus pervers que jamais) fait écho avec celle de Jeffrey Beaumont (K. MacLachlan, déjà comme un poisson dans l’eau dans l’univers de Lynch), quand le velours bleu vient couvrir le tabou familial que le film atteint son intensité maximale et qu’il déploie toute sa force évocatrice. Vingt-sept ans après sa première sortie française, Blue Velvet réapparaît sur nos écrans. En effet, si l’histoire semble s’offrir de manière plus fluide au spectateur, il n’en demeure pas moins, comme toujours chez ce cher David, complexe, symbolique et énigmatique. The man's son, a college student (Kyle MacLachlan), comes home to visit his dad's bedside and resumes a romance with the daughter (Laura Dern) of the local police detective. Les services AlloCiné | Lire ses 7 252 critiques, Suivre son activité ©AlloCiné, Retrouvez tous les horaires et infos de votre cinéma sur le numéro AlloCiné : 0 892 892 892 (0,34€/minute). Toutefois, il faut reconnaitre à Lynch un réel pouvoir de création, avec des enjeux esthétiques des plus intéressants et souvent très réussi. Lire ses 1 422 critiques, Suivre son activité Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, De Qui sommes-nous | Blue Velvet, un film de David Lynch | Synopsis : A Lumberton, petite ville vivant de l'exploitation forestière, tout est calme. Réalisé par David Lynch (Elephant Man & Mulholland Drive), "Blue Velvet" est un film noir de qualité. After five or 10 minutes in which the screen reality was overwhelming, I didn't need the director prancing on with a top hat and cane, whistling that it was all in fun. Lynch réalise encore une fois un objet cinématographique d'une élégance folle. 306 abonnés 27 abonnés Cool David Lynch movie from the 80s. What are we being told? Une réalisation, cependant, déséquilibrée, avec une part importante de bizarre, de folie et de malsain, pas toujours compréhensible. Blue Velvet se construit comme une entrée en religion jusqu’à l’orgasme, entendu dans son sens sexuel et surtout sacré (littéralement « sortie de soi ») où le garçon prend conscience du Mal qu’il peut donner et le confère à la femme qu’il désira si ardemment. In a sequence that Hitchcock would have been proud of, MacLachlan hides himself in Rossellini's closet and watches, shocked, as she has a sadomashochistic sexual encounter with Hopper, a drug-sniffing pervert. Blue Velvet marque aussi la première collaboration entre David Lynch et son compositeur fétiche Angelo Badalamenti, qui signera la BO mythique de la série Twin Peaks et de tous ses films suivants. 44 abonnés Il semble pertinent de lire Blue Velvet par le prisme du teen movie, tant sa base dramatique partage avec ce genre particulier un certain nombre de points communs : « fascination pour la violence, expérimentations avec la sexualité, rejet de l’autorité adulte » (cf. Cool song. Lire ses 1 726 critiques, Suivre son activité se demande Sandy ; Frank qui insinue un rapport de domination à Jeffrey en répétant les paroles de "In Dreams" de Roy Orbsion, écoutée précédemment dans une scène culte : "In dreams I walk with you / In dreams I talk to you / In dreams you're mine all the time / We're together in dreams, in dreams" ), dont le vertige n'est pas seulement cérébral mais aussi émotionnel. Publicité | Occasionally, perhaps sex and violence should be treated with the seriousness they deserve. Toute l'habileté de la réalisation réside précisément dans les limites atteintes dans ce fabuleux thriller noir. Décevant. Rossellini discovers MacLachlan in the closet and, to his astonishment, pulls a knife on him and forces him to submit to her seduction. In a way, his behavior is more sadistic than the Hopper character. Ils ne manqueront pas de découvrir des choses cachées. Alors qu'on peut en effet être séduit par de nombreux aspects, notamment vers le début du film, on a en revanche un peu plus de mal à rentrer dans toutes les obsessions Lynchéennes se promenant dans ce film. Les mêmes personnages s’y retrouvent : les parents qui mettent en garde les innocents des dangers de la vie (la tante et la mère de Jeffrey, le père de Sandy) ; les enfants naïfs qui sont fascinés par la tentati… Though not recommended for young viewers, BLUE VELVET is no "torture-porn" or slasher-splatter action that Hollywood commonly aims at the teen market. Instead, director David Lynch chose to interrupt the almost hypnotic pull of that relationship in order to pull back to his jokey, small-town satire. Seulement, un autre mouvement de narration s’oppose à l’apprentissage : il s’agit de cette plongée dans l’oreille coupée, de prime abord en décomposition, qui finit par retrouver un propriétaire en la personne du jeune homme lui-même. That's what Bernardo Bertolucci delivered when he put Marlon Brando and Maria Schneider through the ordeal of "Last Tango in Paris." Valérie Lemercier, Sylvain Marcel, Danielle Fichaud, Avec Recrutement | Blue velvet demeure très intéressant en ce qu’il pose les bases d’un envoûtant univers développé dans les chefs d’oeuvre Lost highway et Mulholland drive: un cadre idéal en surface révélant au fil de l’intrigue des abîmes de I was absorbed and convinced by the relationship between Rossellini and MacLachlan, and annoyed because the director kept placing himself between me and the material. Le réalisateur impose son style unique et soigne ici ses cadres, en proposant des tableaux d’une beauté saisissante. David Lynch a fait un bon travaille de réalisation et le bande originale est de qualité. A film this painful and wounding has to be given special consideration. Lire ses 801 critiques, Suivre son activité Le film entraine le spectateur dans un milieu malsain, pleins de pervers sexuelle et de gens atteints. But "Blue Velvet" surrounds them with a story that's marred by sophomoric satire and cheap shots. Magique ! Film de David Lynch avec Kyle MacLachlan, Isabella Rossellini, Dennis Hopper : toutes les infos essentielles, la critique Télérama, la bande annonce, les diffusions TV et les replay. Lire ses 1 262 critiques, Suivre son activité Indeed, the movie is pulled so violently in opposite directions that it pulls itself apart. These sequences have great power. De même toutes les prises de vue de l’appartement de Dorothy depuis l’armoire d’où Jeffrey l’observe sont d’une précision incroyable, les aller-retours caméra soulignent parfaitement ce jeu du chat et de la souris, du voyeur qui se retrouve observé à son tour et la musique, toujours en lien étroit avec le rêve chez Lynch, habite le film et fait raisonner pour longtemps, dans nos esprits captivés, ce « Blue Velvet » de Bobby Vinton. Enfin, Isabella Rossellini est bouleversante, et Dennis Hopper est à la fois terrifiant et drôlissime. On serait tenté de réduire "Blue Velvet" à une intrigue policière bien ficelée et à une poignée de personnages atypiques. Ce film demande la participation du spectateur pour être apprécié, et mérite alors plusieurs visionnages. Le film raconte l'histoire d'un étudiant du nom de Jeffrey qui trouve une oreille humaine coupée, par terre. Le scénario est extrêmement complexe, mais aussi sophistiqué que macabre. Je ne le comprends toujours pas après l'avoir vu. En effet, les scènes "érotiques" n'apportent au final pas grand chose, et nuit plus à l'oeuvre qu'autre chose. "Blue Velvet" contains scenes of such raw emotional energy that it's easy to understand why some critics have hailed it as a masterpiece. Politique de cookies | Dans le style habituel de David Lynch, on pourra regretter quelques scènes qui traînent un peu. There's another thing. Un film sublime, perpétuellement inventif et capable à la fois de vous couper le souffle et de vous faire monter les larmes aux yeux. Then a man collapses while watering the lawn, and a dog comes to drink from the hose that is still held in his unconscious grip. Hopper leaves. Le film possède une atmosphère,malheureusement qui est bien peu prenante. Blue Velvet est un peu comme un McGuffin déguisé, un « héros » plus que discutable, des rêves qui n’en sont pas, un réel mal défini, des frontières poreuses. Préférences cookies | Finalement, c'est une bonne chose que je ne l'ai pas vu trop tôt, je n'aurais pas été assez mur pour l'apprécier. Le film pourrait presque se voir comme un brouillon de Twin Peaks , un ancêtre de Mulholland Drive , une ébauche de Lost Highway . Le suspense ne vous lâche pas un instant, les coups d'éclats ne manquent pas. I also like that it shows texture. 181 abonnés Adrienne Boutang et Célia Sauvage, Les Teen Movies, p. 13). Une enquête sombre et passionnante en plein cœur d’une petite ville américaine apparemment bien tranquille. James Cameron, avec Lire ses 47 critiques, Suivre son activité et à des personnages qui prennent conscience de l'étrangeté de leurs actions. Faites vous une idée du film grâce à la note des membres et Il faudra attendre Lost Higway (1997) et Mullholand drive (2001) pour que la dimension psychologique atteigne son paroxysme dans l'univers surréaliste de David Lynch. Même l’atmosphère n’est pas réussie, dans Mulholland Dr elle est exceptionnelle, là on ne ressent rien, même pas une seule scène angoissante, on somnole simplement. They're so strong that they deserve to be in a movie that is sincere, honest and true. 168 abonnés 33 abonnés Il y a, surtout, et c'est la suprême élégance de ce film, un premier degré presque naïf, une sorte de croyance émue en la lumière, en l'innocence qui doit - Lynch l'espère encore à cette époque - triompher... à l'image (finale) du rouge-gorge (empaillé) croquant la vermine : on croyait y voir du cynisme à l'époque, c'etait la mode, et on ne comprenait pas encore cette sorte d'innocence Lynchienne sublime. 12 abonnés La critique (française, surtout) ne sait pas trop sur quel pied danser avec ses films : il faut dire que le parcours accompli depuis Eraserhead a suscité à la fois de très grands espoirs (avec Elephant Man) et une immense déconvenue (avec Dune). Meanwhile, the darker story of sexual bondage is told absolutely on the level in cold-blooded realism. Everyday town life is depicted with a deadpan irony; characters use lines with corny double meanings and solemnly recite platitudes. Intéressant donc, sans être toutefois emballant. If the sexual scenes are real, then why do we need the sendup of the "Donna Reed Show"? Blue Velvet est le point d’origine d’un cinéma qui ne cessera de se déconstruire , de se décomposer, de chercher le grotesque du monde et du rapport complexe entre rêve et réalité, amour et mort. Given the power of the darker scenes in this movie, we're all the more frustrated that the director is unwilling to follow through to the consequences of his insights. Dans "Blue Velvet", il y a une Isabella Rossellini en femme blessée comme on en a peu vues dans des films, et surtout un Dennis Hopper dans le rôle de sa vie : Frank Booth - un peu comme Hannibal Lecter dans un registre quasi-opposé - restera l'une des images les plus saisissantes du Mal au cinéma. American movies have been using satire for years to take the edge off sex and violence. Blue Velvet est inspiré par des impressions fortement colorées qui s’impriment directement dans notre mémoire : le vert des pelouses tranquilles de Lumberton, le bleu infini du ciel et celui plus sombre de la robe de chambre en velours de Dorothy, le rouge des lèvres pulpeuses de Dorothy, souvent filmées en très gros plan, les murs de l'appartement de Dorothy ressemblant à des parois sanguines.